Précédent | 
|
| |

Saint-André-lez-Lille: manger local et équitable, c’est possible avec «La Ruche qui dit oui!» VDN PUBLIÉ LE 07/07/2014 PAR SERGE CARPENTIER (CLP) Depuis le 3 juillet, Saint-André compte officiellement une « Ruche qui dit oui ! », au 94 rue de Lille, chez Mélanie Fromentin. Une entreprise commerciale qui développe et met à la disposition d’agriculteurs-producteurs et d’artisans une plateforme internet dévolue à la vente directe en circuit court de leur production. Il est indéniable que les circuits courts sont aujourd’hui très tendance. D’un côté, les consommateurs cherchent à privilégier les bons produits au juste prix. De l’autre, les producteurs cherchent à réduire le nombre d’intermédiaires pour dégager des marges substantielles. Imaginée par Guilhem Chéron et Marc-David Choukroun, « La ruche qui dit oui ! » permet d’optimiser cette nouvelle façon de commercer. En gros, il s’agit d’un véritable outil de vente en ligne qui permet aux membres de la ruche (les abeilles), de butiner dans une sélection assez large de produits bio ou issus de l’agriculture raisonnée : légumes, fruits, viandes, laitages, confiseries, etc. Le principe est simple. À Saint-André, chaque semaine (toutes les deux semaines durant l’été), Mélanie Fromentin met en ligne une sélection de produits. Une fois la vente terminée et votre commande passée, vous payez en ligne avec votre carte bancaire, de manière sécurisée, directement sur le site. Le jour de la livraison (deux jours après la fin de la vente), les abeilles se retrouvent chez Mélanie, en compagnie des fournisseurs pour récupérer leurs achats. « J’ai décidé d’ouvrir cette ruche après un reportage télé, précise cette dernière. Je me suis dit, pourquoi ne pas entrer dans ce projet, puisque nous-mêmes mangeons de manière raisonnée, pourquoi ne pas faire partager les voisins, les amis, et les autres à Saint-André ? Comme il n’y avait rien dans le secteur de Marcq-Lambersart, je suis partie à la recherche de producteurs soutenant ce projet de culture raisonnée. Une fois regroupés, nous avons fixé la date du jeudi (de 18 h à 20 h) comme jour de distribution. Les prochaines auront lieu les 17 et 31 juillet. » Une ruche, comment ça marche ? « La Ruche qui dit Oui ! » est un service libre et participatif. En être membre ne vous engage à rien d’autre que d’être informé de ses offres, sans aucune obligation d’achat. Achats ponctuels, achats réguliers : c’est vous qui décidez de la manière dont vous vous approvisionnez dans votre ruche. Le système est libre et chacun s’engage à la mesure de ses besoins. Côté producteur, c’est une vente directe, ce dernier est responsable de ses produits et des règles d’hygiène spécifiques jusqu’à la remise des produits en mains propres à ses clients. Son engagement principal est donc d’être présent au moment où les membres de la ruche viennent récupérer leur commande. Transparence Ses formules pour faire baisser les prix et proposer des avantages pour tous : moins de marge commerciale, moins de transport, moins d’emballage, pas de dépense de publicité, achats groupés de la ruche. L’objectif étant de mettre en place un réseau de relations commerciales transparent sur les marges et les rémunérations. Ainsi, le service qui permet la distribution hebdomadaire représente 16,7 % du prix payé. Pourcentage qui permet de rémunérer le responsable de ruche, le service internet, les frais bancaires et le support technique et commercial. Les 83,3 % restant allant au producteur.

Les 5 prochains évènements

  • LOTO

    L'Union Commerciale organise son LOTO le 1er...
  • « Tendance et fraîcheur » remplacera La Buissonnière

    C’est une bonne nouvelle pour les Leersois mais...
  • Au Bon Terroir: la nouvelle fromagerie est ouverte

    L’ouverture de la fromagerie – épicerie fine...
  • ARTISANALES 2018

    Le salon des Artisanales accueille chaque année...

Les 5 derniers articles

  • Parution dans la voix du Nord du 20/02/2020

    Dernier article paru dans la voix du Nord :...
  • Assemblée Générale

    Après la création de la nouvelle association...
  • Nouvelle union commerciale

    Leers a de nouveau une Union commerciale et...
  • Le marchand de légumes

    Leers Le primeur ferme jeudi et change de...
  • Michael Copin

    Leers Michaël Copin rouvre son magasin rue des...
"